1. »

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE RÉGIONALE « COUPABLE DE PRÉJUGER »

Montmagny, le 17 octobre 2014. – Profitant de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté, Mme Nicole Jacques, directrice générale de Moisson Beauce, MM. Luc Provençal, vice-président de la Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches (CRÉ), Daniel Paré, président-directeur général de l’Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches (ASSS-CA), et le chargé de projet à la lutte à la pauvreté et l'exclusion sociale en Chaudière-Appalaches, Éric Gagnon Poulin, au nom des partenaires du projet régional « 100 » préjugés, ont uni leurs voix pour lancer la campagne « Coupable de préjuger ».

Lancée ce matin, à l’École secondaire Louis-Jacques-Casault de Montmagny, cette vaste mobilisation s’inscrit dans le cadre du Programme solidarité et inclusion sociale Chaudière-Appalaches (SISCA). Une action de sensibilisation visant à contrer les préjugés envers les personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale en Chaudière-Appalaches.

« Pour l’ensemble des acteurs et intervenants impliqués : Chaudière-Appalaches est aujourd’hui une région mobilisée et solidaire pour vaincre la pauvreté et lutter contre les préjugés. Aussi je vous invite tous à promouvoir la campagne “Coupable de préjuger” dans vos milieux respectifs » a lancé M. Provençal en s’adressant aux acteurs politiques et socioéconomiques présents.

Monsieur Éric Poulin Gagnon, chargé de projet à la lutte à la pauvreté et l'exclusion sociale en Chaudière-Appalaches, Mme NicoleJacques, directrice générale, Moisson Beauce,M. Luc Provençal, vice-président de la Conférence régionale des élu(e)s de la Chaudière-Appalaches,  Monsieur Benoît Poirier, agent de développement à Centraide Québec et Chaudière-Appalaches et représentant de l'organisation au sein du GRAP, et Monsieur Daniel Paré, président-directeur général de l’Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches.

 

Déployée dans les milieux éducatifs et du travail, la campagne par le biais d’activités telles que : des ateliers éducatifs, des exercices budgétaires conçus pour les acteurs politiques ainsi que des conférences auprès de différentes clientèles (gens d’affaires, intervenants et étudiants) de la Chaudière-Appalaches, s’étendra à chacun des neuf territoires de MRC et de la ville de Lévis.

De son côté, M. Paré a mentionné : « À la Direction de santé publique de l’ASSS-CA, la pauvreté et l'exclusion sociale sont au cœur des préoccupations, car les inégalités sociales sont lourdes de conséquences sur la santé et le bien-être de nos concitoyens. Et lorsque nous nous engageons avec nos partenaires pour déployer une vision rassembleuse au défi de la lutte contre la pauvreté, nous nous engageons dans un mouvement d'approche et d'ouverture. Tous ensemble, nous devons lever le premier obstacle à la lutte contre la pauvreté, celui des préjugés qui nous empêchent d'avancer vers une société plus juste et riche de tout son monde ».

« Tout le monde a sa propre conception de la pauvreté et des personnes qui la vivent. Malheureusement, nous avons tendance à individualiser les causes de la pauvreté puisque la plupart d’entre nous croient que les gens qui vivent la pauvreté sont les seuls responsables de leur situation, sans prendre en considération les éléments externes, comme la répartition de la richesse, l’accessibilité aux services de base, l’éducation et le marché de l’emploi », a souligné pour sa part, M. Gagnon Poulin.

Soutenu par de nombreux partenaires, ce projet régional a bénéficié également de la contribution de Moisson Beauce et de l’apport de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches. « Les préjugés infligent suffisamment de dommages aux personnes et à la communauté pour justifier que l’on déploie des efforts vigoureux pour les combattre. Ils reposent sur une méconnaissance de la réalité et sont parfois si bien ancrés qu’ils influencent jusqu'à certains choix sociaux, économiques et politiques de nos sociétés », a précisé M. Bruno Marchand, président-directeur général de Centraide Québec et Chaudière-Appalaches. « Les personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale sont la cible d’un nombre important de préjugés qu’il importe de démystifier », d'ajouter, M. Marchand.

Par ailleurs, toutes les actions et les outils réalisés pendant la campagne « Coupable de préjuger » seront documentés, répertoriés et ensuite partagés par les différentes tables de concertation et groupes de réflexion et d’action contre la pauvreté (GRAP) des dix territoires et au GRAP Chaudière-Appalaches. Dix activités seront également filmées et diffusées sur le Web 100prejuges.COM, conjointement à toute l’information sur la campagne qui se poursuivra jusqu’en mai 2015.

À propos de l’Alliance pour la solidarité

La campagne « Coupable de préjuger » est une initiative régionale qui s’inscrit dans le cadre du Programme solidarité et inclusion sociale Chaudière-Appalaches (SISCA). Le Programme SISCA est la résultante de l’Alliance pour la solidarité annoncée le 14 janvier 2013 en Chaudière-Appalaches. Un mandat qui a été confié à la CRÉ de la Chaudière-Appalaches par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale [MESS].

- 30 -

Retour à la liste